La violence conjugale et belle est bien une réalité et nous en entendons tous parler au quotidien.

Cela concerne aussi bien les couples, ceux en cours de divorce, que les divorcés, et ça dans toutes les couches sociales de la société.

 

Mais que se passe-t-il dans les couple d'aujourd'hui pour que cela se produise de plus en plus fréquemment ? Violence physique, interdictions diverses et variés (sortie, voir des amis (ies), d'aller à la plage,...), suppressions de certains droits (utiliser une carte bleu, de lire des magasines, de surfer sur la toile, …), atteintes psychologique répétitives ( reproches infondés,critiques, insultes, vexations, rabaissement, mépris, chantage, …).

 

Je pense qu'il est inutile de trop entrer dans les détails, car énormément de sites sur internet traitent du sujet. Mais, j'ai pu constater en parcourant divers publications, qu'il n'était jamais fait allusion à la dignité et au déshonneur des hommes qui en venaient à de telles actes impardonnables et scandaleuses de mauvais traitements et d'atteintes psychologiques de leur famille entière.

 

Mais que se passe-t-il pour que les hommes perdent leur dignité avec telles exactions ? N'ont-ils pas eu une meilleure éducation autre que celle-ci, pour se rabaisser à maltraiter leur conjointe au lieu d'en prendre soin ainsi que de leur famille comme peuvent le faire des hommes respectable durant toute une vie? De plus lorsqu'ils s'indigne à maltraiter leur femmes, ils se gênent pas pour le faire devant leurs enfants la plupart du temps si je ne me trompe pas, ce qui est autrement plus grave et devrait être autrement plus répréhensible car dans leur lente descente immorale ils ne font que provoquer chez leurs enfants enfermement psychologique, peur, rébellion, enfants à problèmes, ...

En temps de guerre, ce genre de spécimens qui se retourneraient contre les leurs, on appellerait ça des traîtres.

 

Cette violence n'est pourtant pas du à la fatalité.

On sait qu'un enfant qui à vécu ce genre d’atrocité le reproduira lui aussi dans sa future famille, à l’instar d'un alcoolique qui a le vin mauvais.

Mais pour les autres cas, pourquoi des hommes qui ont été bon avec leur compagnes durant des années, se transforment-ils en bourreaux après une perte d'emplois, dont madame n'est pour rien, après une maladie longue durée de l'un des deux, ou tout simplement car l'un des deux ne plais plus avec l'autre, quand se n'est pas les deux , et pour certains alors qu'il n'y a eut aucuns changements significatifs dans leur vie.

 

Un homme honorable et digne de se nom ne devrait-il pas se dire « bon et bien voilà, comme ça ne va plus dans mon couple ou que ceci ou cela me dérange autant rompre et partir » ?

A non, c'est vrais, ce genre de grossiers personnages préfèrent rester et continuer à manquer de respect à leur dames car beaucoup d'eux eux seraient incapable de s'en sortir sans femmes à la maison étant donné que bien que les mentalité aient changées c'est toujours madame qui fait tout dans les ménages, et qu'ils ne seraient même pas capable de mettre une machine à laver en marche, de se faire cuire un ?uf à la coque ou de prendre soin correctement de leur enfants pour beaucoup d'entre eux.

 

Dans beaucoup de couples, quand ça ne va plus, il y aurait une de possibilité de résolution du désaccord ou une possibilité d'une séparation, ou de divorce en commun accord pour le meilleur des mondes.

Mais, le problème réside dans le fait qu'il y a plus que souvent une intervention externe qui fait que cela ne sera pas possible. Et ça quelque que soit les écrits réalisés jamais il n'y est fait allusion non plus.

 

Qui n'a jamais surpris une conversation entre deux hommes sur ce qui va ou ne va pas dans leur couple ?

Qui n'a jamais entendu un homme conseiller à un autre d'interdire à sa femme telle ou telle chose, ou te lui coller une bonne gifle si elle dérape ?

Cette intervention c'est celles des certains copains de monsieur, voir de madame aussi, cela c'est déjà vu. Sans oublié, de spécialiste du brisage de couple par pur jalousie. C'est plus rare , mais cela existe aussi.

Ces intervenants sont écoutés avec la plus grande attention et qui en troubles faits leur dictent la conduite qu'ils doivent avoir vis a vis de madame, en quelques mots, qui lui disent de rester avec et de lui pourrir la vie, de pas hésiter a la gifler pour certains, jusqu'à ce qu'elle craque et, de ne pas se laisser faire, que c'est lui qui porte la culotte. A noter aussi, qu'une partie de ces mauvais conseilleurs, crétins de première, seraient incapable de faire à leur propre femmes la moitié des choses qu'ils conseillent à leurs amis.

Et sur se sujet, je parle par expérience et de vécu. Si on enlevait cette influence extérieure je suis persuadé et prêt à parier que plus des deux tiers des couples en désaccord arriveraient à régler leurs problèmes et que presque autant de divorces se passeraient bien.

Et inutile de perdre son temps comme le font les scientifiques et autre analystes qui nous sortes des thèses qui ne vont être représentatives que d'une minorité de ces hommes. Ils n'ont qu'à aller voir dans les tribunaux les témoignages pour les cas de divorce et s’apercevoir que les témoins certifient un peu de tout et du n'importe quoi pour le parti qu'ils représentent et s’apercevoir qu'il y a bel et bien un gros problème avec l'entourage immédiat de ces personnes.

 

Autre cas d'abrutis de première, ceux qui met en avant leur « notoriété » qui risque d'en prendre un coup et qui ont peur d'être montrés du doigt en cas de divorce. Oui et bien que ce genre d'idiots sans jugeote, réfléchissent avant tout à ce que sera leur notoriété une fois que tout le monde saura comment ils maltraitent leur femmes car tout finit par se savoir tôt ou tard.

Ils seront doublement montrés du doigt et encore bien plus méprisés par la société.

N'oublions pas les crétins de base qui, quoi qu'ils fassent et quoi qu'ils disent penseront toujours avoir raison et que commettre de tels perversions et la meilleurs des choses qu'ils aient a faire et persuadés que cela ne se saura jamais.

Dans certains couple en conflits, certains de ces petits hommes savent pertinemment que de leur relation touchent à sa fin mais, toujours par soucis de leur immense fierté et de leur orgueil démesurée refuseront de se remettre en question et de reconnaître à haute voix que c'est finit. Pour ne pas à avoir a divorcer a tords partagés et ils sont prêt à n'importe quels sévices psychologique pour pousser leur dames à commettre des erreurs les unes derrières les autres jusqu'à l'abandon de domicile dans le seul but de faire une demande de divorce pour fautes et se faire passer ainsi pour irréprochable.

Le pire c'est que dans tout ces exemples réels et vérifiable, c'est que les enfants qui n'ont rien à voir et rien demandé en ramassent autant que leur mère au passage et se retrouvent perturbé par les actes inconsidérés et la faiblesse d'esprit de leur pères.

 

Pourquoi un homme accepterait-il de perdre une guerre la tête haute, de perdre un emplois, et pourquoi n'accepte-il pas de laisser partir la femme qu'il a jadis aimé, préférant à cela commettre des actes abjectes.

Tout simplement parce que ce genre « hommes » sous-développés, sont des êtres ingrats, égoïstes qui ne pensent qu'à sa fierté et son orgueil de petits mâles plutôt que se remettre en cause en refusant catégoriquement d'avouer qu'ils ont commis un échec avéré et de devoir tout recommencer.

 

Il serait peut être temps aussi d'arrêter de faire référence au machisme ou à l'histoire de l'éducation des hommes et des femmes de jadis, ou l'homme se devait d'être le patriarche et seul maître à bort dans le foyer et ou la femme devaient être douce et obéissante voir soumise. Cela n'explique pas un tel comportement honteux, indigne d'un homme soit disant respectable.

 

J'ai été amené a rencontrer une foule personnes au cours de mon existence, des hommes comme femmes de tout age, et aucune de ces personnes ne m'a dit qu'il me fallait maltraiter ma femme pour avoir l’autorité dessus, bien au contraire.

Je peux dire que dans la majorité des cas il m'a été conseillé de la respecter et d'en prendre soin y comprit dans l’adversité. De respecter mes engagements d'homme, et d'assumer mes responsabilités et mes tords envers ma famille en lui apportant soin, protection et veillez a ce qu'elle ne manque de rien, et ça que je sois avec elle ou séparé.

Certes, se sont surtout les femmes qui me conseillaient cela, mais bon nombre d'homme me l'on dit aussi, surtout des anciens d'ailleurs éduqués à l'ancienne, ou c'est l'homme décide de tout dans le foyer et ou la femme n'avait rien à dire.

C'est d’ailleurs ceci que moi j'ai pu vivre mon enfance. J'ai pu assisté à quelques conflits aussi entre mes parents, mais la plupart du temps ils se faisaient à l’écart de mes frères est moi. Par-contre, je n'ai jamais vu, ni même entendu mon père manquer de respect envers ma mère et encore moins lever la main dessus lorsque cela n'allait pas entre eux.

 

Alors, pourquoi certains changent-ils alors qu'il est si facile pour d'autre de rester soit même toute une vie malgré les aléas?

Ce genre d’énergumènes personnellement je les relègue au rang de sous-homme, et encore c'est encore bien trop gentil comme qualificatif.

Le pire c'est que la majorité d'entre eux, de ces pervers narcissique, non aucuns remords suite a leur actes et paroles.

Par-contre ce qui sûr, c'est que la plupart d'entre eux n'assument mêmes pas leurs actes puisque même preuve à l’appuies ils osent nier leurs méfaits de tortionnaires sans scrupules et n'hésitent pas un seul instant a commettre les barbarie devant leurs enfants et a les prendre en otages contre leurs mères en les conditionnant psychologiquement pour leur faire croire que leur mère et une mauvaise maman avec des propos mensongés et diffamatoires.

Se ne sont pas des hommes ça, car les véritables hommes assument leurs actes et feraient tout pour que leur enfants soient le moins perturber possible lors de leurs aléas de couple ou de leur divorce.

 

Personnellement, j'encourage toutes femmes subissant ce genre d’atrocité à déposer plainte. Attention, je n'incite pas à dénoncer tout et n'importe quoi non plus. Une méchante dispute n'a pas forcément sa place dans un carnet de la police nationale.

Mais se sont les actes a répétitions qui ont la leur. On sait tous très bien que lorsque qu'un homme à prit un mauvais pli comme celui la, qu'il recommencera régulièrement malgré les vaines promesse de certains d'entre eux peuvent faire à leur compagne.

Certains de ces personnages n'auront besoins que d'une plainte ou main courante pour se dire qu'il serait temps de cesser. Mail ces gens la resteront quand même une minorité.

 

De plus mesdames, quittent a se faire maltraiter injustement ou pour trois fois rien, pour des broutilles, autant l'être pour une chose qui à son importance, le respect de votre personne, de vos enfants, de votre intégrité physique et moral ainsi que pour vos droit de femme et celui de vos enfants qui ont le droit à une vie saine et paisible.

Alors n'hésitez pas dénoncer ces tortures et à les réitérer si monsieur se refuse à comprendre dès votre première plainte.

 

 

Avis d'un homme de 46 ans dégoûté par ses congénères sans honneur ni dignité.

 

26 Juillet 2014 Patrick